Guide pour vous préparer aux tests ASSR 1 et 2

Un examen apporte toujours son lot de stress, même s’il peut paraître anodin. En ce qui concerne l’ASSR, on peut facilement avoir quelques inquiétudes : qu’est-ce que c’est vraiment ? Est-ce un examen important ? Comment va-t-il se dérouler ? Comment maximiser mes chances pour le réussir ? Que se passe-t-il si j’échoue… ? On vous propose de faire le point dans ce guide et de répondre à toutes ses questions !

L’examen de l’ASSR

Il existe deux examens concernant l’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR). Ces deux épreuves ont lieu pendant la scolarité au collège, généralement à partir du 2e trimestre. La première épreuve concerne les élèves de 5e et l’assr 2, quant à lui, s’adresse aux collégiens en 3e. Même si un enfant a eu un redoublement ou a sauté un niveau, ces examens lui restent accessibles. En effet, ils sont proposés dès lors qu’un élève atteint 14 ans pour l’ASSR 1, et 16 ans pour l’ASSR 2.

A découvrir également : Comment devenir infirmière libérale

Même si plusieurs années séparent les épreuves, elles se déroulent toutes les deux de la même façon. Une vidéo est diffusée et va comporter en tout et pour tout 20 questions. Chaque interrogation présentera différentes propositions en guise de réponses. Ce sera donc au candidat de sélectionner la ou les propositions qui lui semblent correctes. Afin d’obtenir son ASSR, l’élève doit obtenir au moins la moyenne, soit 10/20. En cas d’échec, un rattrapage est toujours possible ! Afin d’en bénéficier, une demande doit être effectuée auprès du chef de l’établissement scolaire.

La préparation à l’examen de l’ASSR

L’ASSR reste une épreuve généraliste et se révèle donc moins rigoureuse que l’examen du Code de la route. Les questions ne cherchent pas à piéger les candidats, mais plutôt à s’assurer que certaines bases soient bien acquises. Ces bases regroupent des connaissances comme les panneaux ou autres symboles que l’on peut rencontrer (passage piéton, feux de signalisation…). Les questions pourront également proposer des mises en situation. Ces dernières veulent tester le comportement du candidat, mais aussi sa concentration, son sens de l’observation, etc.

Lire également : Ce qu'il faut savoir avant de suivre une formation en transport logistique

Comme toute épreuve, il est parfaitement possible de se préparer à la passer. Pour cela, il suffit de faire preuve de curiosité et de se renseigner sur les différents panneaux qui existent. Attention, il n’est pas demandé d’apprendre précisément le sens de chacun d’entre eux : l’épreuve reste généraliste. Penchez vous plutôt sur la signification derrière leurs formes (carré, rond, triangle) et leurs couleurs (rouge, bleu, jaune, blanc). N’oubliez pas que les panneaux doivent délivrer un message simple en juste un seul regard. Ils doivent donc rester relativement intuitifs.

En ce qui concerne les mises en situation, il faut souvent garder en tête un mot : la sécurité. Posez-vous la question si dans cette situation, vous êtes en danger ou si quelqu’un d’autre l’est. Vérifiez bien sur les images que tout le monde reste bien en sécurité (équipement, comportement des gens et des autres véhicules…). N’oubliez pas également que la communication est essentielle, que l’on soit un piéton ou conducteur. Cette dernière se fait principalement par des signes simples (clignotants, geste de la main pour les vélos).

Nos conseils pour réussir l’examen

Le jour de l’examen, restez attentifs à ce que va vous montrer la vidéo. Si cela vous semble trop simple, ne cherchez pas des pièges à tout bout de champ. N’oubliez pas que l’examen est là pour s’assurer que certaines bases sont bien acquises. Restez donc concentré et gardez en tête l’importance de la sécurité : aussi bien celles des autres que la vôtre ! Ajoutez à cela les quelques connaissances que vous possédez maintenant sur la signalisation et le tour devrait être joué !

Ainsi s’achève ce guide pour préparer et réussir les tests ASSR 1 et 2. Gardez en tête que valider ces examens reste une obligation pour prétendre à un permis de conduite avant 21 ans. Gardez donc précieusement vos attestations lorsque votre épreuve aura été validée !