Comment devient-on électricien ?

Installation électrique, rénovation en tout genre, travaux de réparation : les recours aux services d’un électricien ne manquent pas dans la vie de tous les jours. C’est un métier d’avenir, sûr et qui vous permet notamment de vous lancer à votre compte.

Mais attention, on ne devient pas électricien du jour au lendemain. Il y a des normes à respecter. Les voici.

A lire également : Guide complet de la formation en logistique à distance

Des formations à suivre

Pour devenir un électricien professionnel, vous devez suivre une formation et obtenir certains diplômes. Le certificat le plus bas est notamment le CAP en électricité ou la préparation en réalisation d’ouvrage électrique.

A lire également : Suivre une formation dans une grande école pour devenir un excellent manager

Mais certains experts disposent aussi d’un BEP en électrotechnique et énergie d’équipements, etc. Il y a également les bac professionnels ou le CACES ou Certificat d’Aptitude à la Conduite en Sécurité.

Avec ces formations et ces diplômes, il est possible de prétendre à différents emplois, et ce, en tant que prestataire indépendant ou travailleur dans une entreprise agrée. Également, malgré ces certificats, il est conseillé de toujours suivre des formations pour renouveler vos connaissances, et ce, notamment en ce qui concerne les normes en vigueur qui changent fréquemment.

En outre, il existe aussi la certification RGE que vous pouvez et devez tenter d’obtenir pour obtenir plus facilement des contrats. C’est un certificat qui se renouvelle chaque année avec un examen.

Des stages à faire

En plus des formations et des certificats, vous devez également effectuer quelques stages pour devenir un bon électricien. Ces derniers comptent notamment comme une expérience professionnelle.

Et vous êtes sans savoir que les clients font davantage confiance à des prestataires avec des années de métier qu’à des novices, et ce, aussi bien pour les travaux d’installation que pour une rénovation électrique.

On parle notamment du stage de préparation à l’installation qui sera proposé par la Chambre des métiers et de l’Artisanat. Attention néanmoins, depuis 2019, cette étape n’est plus obligatoire, quoique recommandée.

Vous pouvez également réaliser des stages dans les entreprises pour renforcer vos capacités et vous faire rapidement un nom sur le marché. Sans compter que si vous souhaitez devenir indépendant à l’avenir, le stage en entreprise vous permettra de mieux cerner la gestion d’une activité professionnelle. De quoi augmenter vos chances de réussite.

S’inscrire aux registres officiels

Dans la majorité des cas, les électriciens souhaitent devenir des travailleurs indépendants. Et en ce sens, on vous recommande le statut d’auto-entrepreneur. C’est plus facile et vous aurez beaucoup moins de charges.

Il n’en demeure pas moins que vous devez vous lancer dans des démarches administratives afin de vous inscrire aux registres officiels. Vous devez remplir des demandes, ouvrir un compte bancaire professionnel, etc…

L’inscription aux registres officiels peut impacter sur votre réussite ou non en tant qu’électricien. C’est le seul moyen pour obtenir une carte professionnelle : la première chose que les clients peuvent vous demander lors de la négociation.

Disposer d’une assurance professionnelle

Et bien évidemment, vous devez aussi avoir une assurance professionnelle si vous souhaitez devenir un électricien. C’est d’ailleurs une des conditions pour vous faire enregistrer en tant qu’auto-entrepreneur.

L’assurance RC pro se souscrit auprès de n’importe quelle entreprise d’assurance. Bien évidemment, la qualité de la couverture ne se vaudra pas et le prix de la prime ne sera pas le même. Aussi, on vous recommande de prendre le temps de bien comparer les offres avant de faire votre choix.

Outre l’assurance RC pro, vous devez également prétendre à une couverture décennale. C’est une assurance professionnelle qui couvre pendant 10 ans les dégâts et les travaux que vous avez faits dans telle ou telle maison.

C’est également un des détails qui sont les plus vérifiés par les clients avant d’engager un prestataire indépendant. Il en va tout de même de leur sécurité et de la réussite des travaux.

S’inscrire sur des annuaires de professionnel en ligne

Et au-delà des points administratifs et obligatoires de ce métier, on vous conseille aussi de penser aux côtés pratiques. On parle notamment de la recherche de clients. Il ne sert à rien d’avoir des assurances et des certificats, de se targuer d’être un électricien professionnel si vous n’arrivez pas à gagner de l’argent avec votre métier. N’hésitez-pas à consulter leblogdubricoleur.net pour plus de conseils en ce sens.

Le plus dur en tant que travailleur indépendant est justement de trouver et de négocier des contrats. Mais en vous inscrivant sur des annuaires de professionnel en ligne, la prospection sera plus facile.

Faites également attention à la qualité de vos prestations et à votre sens du professionnalisme. Cela peut impacter sur votre réputation sur le marché. Sur internet comme dans la société en générale, le bouche-à-oreille est toujours d’actualité. C’est encore l’un des meilleurs moyens pour trouver des contrats et pour se faire rapidement un nom sur le marché.