Comment devenir un excellent expert comptable

Un expert comptable est un professionnel ayant des connaissances approfondies en comptabilité, fiscalité, droit des affaires, gestion des entreprises, finance, etc. Il peut s’installer à son propre compte ou être salarié dans une entreprise ou dans un cabinet d’expertise comptable. Son principal rôle est d’analyser la situation financière de l’entreprise et d’assurer son suivi. Il peut aussi être chargé de la tenue comptable du dossier d’une entreprise. Cependant, devenir un excellent expert comptable requiert certaines aptitudes et implique une formation particulièrement longue comme nous allons le voir dans cet article.

La formation

La formation d’un expert comptable est sanctionnée par le Diplôme d’Expertise Comptable (DEC) qui s’obtient au bout de la 8e année, c’est donc l’équivalent du doctorat. Mais pour une formation de qualité, il faut après le bac suivre une première formation qui va aboutir après trois ans d’études, au  Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG). Les deux années suivantes forment au Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG). Il est important de souligner que ces 5 premières années d’études peuvent se faire en formation continue ou en formation initiale. Les 3 dernières années aboutissant à l’obtention du DEC s’effectuant sous la forme d’un stage dans un cabinet d’expertise comptable. Cette formation exigeante nécessite au préalable de faire preuve de certaines qualités.

A lire aussi : Avis sur le Certificat Voltaire : évaluez sa valeur en orthographe

Les qualités requises

Un excellent expert comptable doit avoir l’amour des chiffres, base de la comptabilité. Appelé à proposer ses services aux entreprises, il devra manifester le sens du relationnel et l’art de la pédagogie. Il faut aussi qu’il soit organisé, responsable et qu’il sache garder son calme en toutes circonstances. L’excellent expert comptable est un manager. De ce fait, la capacité de confier à chacun de ses collaborateurs, certaines taches spécifiques en fonction de leurs qualifications doit être un acquis. Enfin, compte tenu des ses lourdes charges et de ses responsabilités, l’excellent expert comptable devra supporter de longues heures de travail.

La certification professionnelle

La certification professionnelle est indispensable pour exercer le métier d’expert-comptable. Elle requiert une formation théorique et pratique de haut niveau, ainsi qu’un suivi régulier des évolutions législatives et fiscales.

A lire en complément : EMBA : qu’est-ce que c’est exactement ?

Le diplôme d’expertise comptable (DEC) est l’un des éléments clés de la certification. Pour obtenir ce précieux sésame, il faut suivre un parcours exigeant qui se divise en trois étapes : le DCG ou Diplôme de Comptabilité et Gestion, le DSCG ou Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion, puis enfin la fameuse troisième étape appelée « stage d’expertise comptable » qui garantit l’acquisition du savoir-faire nécessaire à la réussite dans ce domaine.

L’apprentissage ne doit pas s’arrêter là. L’excellent expert-comptable doit continuer à se former tout au long de sa carrière afin d’être toujours plus performant dans son métier. Il existe plusieurs manières pour cela :

• Les formations continues organisées par les organismes accrédités
• L’auto-formation grâce aux différentes publications spécialisées ainsi qu’à Internet
• Les rencontres avec les autres acteurs du secteur lors des conférences internationales

Mais attention, cette certification n’est pas suffisante pour garantir la qualité du travail fourni par tous les experts-comptables certifiés ! De nombreuses qualités professionnelles doivent aussi être développées, telles que celles abordées dans notre article précédent.

L’expert-comptable doit donc associer compétences techniques, qualités relationnelles et capacité d’organisation pour être un professionnel accompli. Cette combinaison est essentielle pour aider les entreprises à prospérer dans un monde économique en constante évolution.

Les compétences techniques indispensables

En plus des qualités professionnelles que nous avons évoquées précédemment, l’excellent expert-comptable doit disposer de compétences techniques spécifiques. Voici certainement les plus indispensables :

• La maîtrise des normes comptables et fiscales en vigueur dans le pays où il exerce
• Une excellente connaissance de la fiscalité locale et internationale
• Des connaissances approfondies en matière d’audit interne et externe ainsi que sur les principaux risques liés à l’environnement économique.

Cela nécessite une veille permanente pour se tenir informé des évolutions rapides du domaine. Le marché est très concurrentiel, ce qui oblige les experts-comptables à être toujours au fait des dernières mises à jour.

Le langage utilisé par l’expert-comptable est aussi important. Il doit pouvoir s’exprimer avec clarté et précision auprès de ses clients afin qu’ils comprennent parfaitement leur situation financière actuelle. Une bonne communication est donc essentielle, notamment lorsqu’il s’agit d’établir un plan stratégique sur le long terme ou encore pour expliquer certaines décisions difficiles à prendre.

L’utilisation d’un logiciel de gestion est aujourd’hui indispensable dans la profession. L’excellent expert-comptable doit donc posséder une grande aisance avec ces outils informatiques pour gérer efficacement toute la chaîne comptable (factures, paie, déclarations fiscales…). Cette expertise lui permettra aussi d’être force de proposition auprès de ses clients quant aux solutions les plus adaptées à leur entreprise.

L’excellent expert-comptable doit être capable de se distinguer par une créativité et une innovation constantes. L’apparition d’un grand nombre de nouvelles start-up apporte son lot de challenges qu’il faut savoir relever. Aussi, la profession est en perpétuelle mutation avec l’apparition des services comptables en ligne ou encore des outils automatisés. Il faut proposer des solutions innovantes aux entreprises qu’il accompagne dans leur croissance.

Comme nous venons de le voir, l’excellent expert-comptable doit disposer d’une grande variété de compétences techniques allant bien au-delà du simple traitement comptable classique. La maîtrise des normes fiscales et comptables ainsi que la capacité à utiliser efficacement les outils informatiques sont incontournables pour offrir un service complet et efficace aux clients qui lui font confiance.