Digital learning : tendances et avenir

Digital learning : tendances et avenir

Le secteur de la formation a récemment fait un pas essentiel dans son processus de numérisation. En effet, l’e-learning a gagné en popularité aux États-Unis et dans les pays anglo-saxons, et la crise sanitaire a été une opportunité pour démontrer sa capacité à révolutionner l’apprentissage.

Dans cet article, vous découvrirez des tendances importantes qui pourraient influencer l’avenir du digital learning.

A lire également : Comment parfaire sa formation de maquilleur pro ?

Digital learning : augmentation des utilisateurs

On observe une croissance continue du nombre d’utilisateurs et d’offres de formations à distance dans le domaine du digital learning. Les prévisions indiquent que le marché mondial de l’apprentissage en ligne devrait atteindre 325 milliards de dollars d’ici 2025, avec une augmentation annuelle moyenne de 7,5%.

Cette hausse est justifiée par la demande grandissante en flexibilité et de formation en ligne. Par ailleurs, les plateformes d’e-learning offrent un large éventail de contenus, comprenant des cours universitaires, des formations professionnelles et des formations de loisirs.

A lire en complément : Calcul du volume d'un cylindre : formules et applications pratiques

Retour sur les avantages du digital learning

Avec le digital learning, les apprenants ont la possibilité de suivre des cours à distance à leur convenance, peu importe leur emplacement géographique. Ils auront ainsi la liberté d’étudier à leur propre rythme, selon leur disponibilité et leurs plannings personnels et professionnels. En outre, nul besoin de se déplacer physiquement vers la structure de formation, ce qui leur permet d’économiser du temps et de l’argent. 

Aussi, le digital learning donne accès à une variété de cours en ligne de qualité dans divers domaines : la gestion, les ressources humaines, le marketing, l’informatique, etc. Les cours sont donnés par des experts du secteur, ce qui assure une bonne acquisition de connaissances et compétences concrètes.

Enfin, la formation en ligne permet de personnaliser l’apprentissage en sélectionnant les cours qui répondent le mieux à ses besoins et ses centres d’intérêt. Des ressources supplémentaires sont aussi mises à disposition : des vidéos, des questionnaires et des forums de discussion.

Le digital learning et les chatbots

Les chatbots, sont des programmes qui peuvent communiquer avec les apprenants par le biais de messages. Ils peuvent être codés pour fournir des réponses simples ou des recommandations personnalisées selon les préférences de l’utilisateur.

Digital learning : tendances et avenir

De plus en plus d’entreprises et d’organisations adoptent même l’utilisation des chatbots afin d’optimiser l’expérience du digital learning. Les chatbots pourraient également servir à assister les formateurs en offrant un soutien supplémentaire aux étudiants lorsque les formateurs ne sont pas disponibles.

La réalité virtuelle et augmentée

La réalité virtuelle et augmentée fournissent des expériences interactives et immersives. Celles-ci sont progressivement déployées dans le secteur de l’éducation en ligne, permettant l’utilisation de simulations réalistes et d’environnements virtuels d’apprentissage. Par exemple, ces technologies peuvent aider les étudiants à explorer des cadres historiques ou simuler des situations complexes.

L’apprentissage automatique

L’apprentissage automatique permet aux ordinateurs d’acquérir des connaissances à partir de données sans besoin d’être programmés de manière explicite. De nos jours, il est possible qu’elle soit employée afin d’adapter l’expérience de formation à distance selon les préférences et les besoins de chacun. Par exemple, cette technologie peut suggérer des cours ou des ressources adaptés aux intérêts de chaque apprenant.

L’avenir du digital learning

Le blended learning est actuellement la tendance dominante en matière d’éducation, une combinaison d’apprentissage en ligne, à distance et en présentiel. Ainsi, aucun des trois ne sera utilisé pour remplacer les deux autres. Chacun intervient là où les autres formats présentent moins de performances.

Par exemple, les séances de formation physique au sein de l’entreprise jouent un rôle important pour renforcer la cohésion des équipes et encourager les employés à sortir de leur bulle. Chose moins évidente dans le cas des salles virtuelles et encore moins dans celui du digital learning.

Cela s’applique également aux jeux de rôle et aux mises en situation : chacun aura une approche unique qui contribuera à enrichir la communauté avec ses expériences. Le mélange d’idées, de personnalités et d’individus apporte une valeur plus grande à la formation, ce que le digital learning ne permet pas.