Se reconvertir, comment s’y prendre ?

Qu’importe l’âge ou le métier que l’on fait, il est possible d’avoir l’envie de se reconvertir. De nombreuses raisons peuvent pousser une personne à vouloir se reconvertir. Cela peut être dû à sa vie personnelle, car la compatibilité n’est pas possible entre les deux. Par exemple, une personne qui travaille de nuit avec un enfant.
Vouloir se reconvertir peut être simplement un besoin de découvrir et d’apprendre d’autres choses ou, encore, pour avoir un salaire plus important avec des possibilités d’évolutions.

Comme vous pouvez le voir, chacune des personnes qui souhaitent, un jour, se reconvertir à ses raisons qui lui sont propres.

A lire aussi : Faire traduire vos documents par des spécialistes, c'est mieux pour votre image

Néanmoins, réaliser cela, ce n’est pas forcément simple. Nous allons donc voir, ensemble, à travers cet article, comment procéder pour réussir à se reconvertir et faire le métier que nous souhaitons.

Se renseigner sur les formations.

Pour de nombreux métiers, pour pouvoir y accéder, il vous faudra, bien sûr, avoir une formation qui est en adéquation avec le domaine. Par exemple, pour ceux qui souhaitent travailler dans des domaines de logistiques, le master transport et logistique peut être un outil indispensable. Vous pouvez le faire après des années d’expérience dans un domaine similaire, si tel est le cas pour vous ou bien après quelques années d’études. N’hésitez pas à vous renseigner, si cela pourrait vous intéresser.

Lire également : Développement personnel : libérer tout son potentiel grâce aux formations spécialisées

Sachez que si vous avez une vie déjà bien installée et que vous ne souhaitez pas perdre d’argent pendant le retour à l’école, il y a plusieurs solutions qui s’offrent à vous. De nos jours, nous pouvons avoir des aides lorsque nous retournons sur les bancs de l’école. Si ça ne suffit pas, sachez qu’il est aussi possible de continuer à travailler et faire des études à distances. Vous trouverez de nombreux organismes qui proposent ce type de services et qui pourront ainsi vous aider à obtenir un diplôme sans même avoir à quitter votre emploi actuel. C’est un moyen idéal pour réussir à se reconvertir sans en ayant peur de tout perdre et ne pas savoir réellement où nous mettons les pieds.

En fonction des formations que vous souhaitez faire, il est possible qu’un stage soit nécessaire pour valider les acquis. Il est important, aussi, de se renseigner sur cela avant de se lancer dans le but de voir comment vous allez vous organiser.

Faire un bilan de compétences.

Quand on souhaite se reconvertir dans un tout autre emploi, il peut être bon, dans un premier temps, de faire un point sur ce que nous avons acquis comme compétences, durant les années professionnelles que nous venons de passer. Une fois que l’on ait dans une entreprise et que l’on fait son travail correctement, nous avons, de ce fait, des compétences supplémentaires. Par exemple, une hôtesse de caisse va savoir réaliser un encaissement avec plusieurs types de paiement. C’est une compétence qui est ainsi validée et qui pourra, potentiellement, servir dans un autre emploi qui peut intéresser l’hôtesse qui souhaite se reconvertir.

Pour pouvoir connaître les différences compétences que nous avons gagnées, vous pouvez prendre rendez-vous avec des professionnels dans la reconversion. Vous pourrez ainsi énumérer votre travail et la personne pourra lister des compétences qui sont associées à l’emploi que vous possédez.

Quand on a ça en tête, c’est déjà une première étape pour connaître le type d’emploi que vous pouvez faire sans avoir besoin de savoir supplémentaires. Vous avez également des savoirs faire et des qualités qui peuvent être à prendre en compte, par la suite, pour avoir une seconde liste de métiers possibles, vous concernant.

Enfin, grâce à tout ça, en fonction de ce que vous souhaitez faire, vous savez s’il ne vous faut qu’une validation des acquis ou bien une nouvelle formation pour commencer un nouveau travail qui vous plaît.

Dans tous les cas, comme vous pouvez ainsi le voir, à travers cet article, se reconvertir, ce n’est pas si simple que l’on peut le penser. Il ne suffit pas de démissionner de son travail et de se présenter à un autre, dans un domaine complétement différent. Dans certains cas, heureusement, c’est possible, mais si vous souhaitez des métiers avec des responsabilités importantes ou bien avec des qualifications qui sont requises avant même d’avoir de l’expérience, vous pouvez être certains que vous n’aurez que très peu de chance d’obtenir l’emploi.

Alors, avant de vous lancer, n’hésitez pas à vous renseigner sur le métier qui vous intéresse, grâce aux différentes fiches métiers que l’on peut trouver sur internet et vous pourrez ainsi connaître les formations, les compétences ainsi que les qualités à avoir pour réussir dans le domaine. Le but étant de trouver un travail dans lequel nous pouvons nous sentir bien et qui peut nous faire évoluer professionnellement. Alors, prenez bien le temps de regarder tous les points positifs et négatifs d’un emploi pour savoir si vous y trouvez des points qui sont rédhibitoires.

 

Analyser ses motivations et ses objectifs professionnels

Se reconvertir professionnellement est une étape qui nécessite une réflexion approfondie sur ses aspirations et ses objectifs professionnels. Cette phase de la reconversion est primordiale pour déterminer le type de métier vers lequel on souhaite se diriger.

Vous devez changer de carrière. Il peut s’agir d’un désir de travailler dans un domaine plus en adéquation avec sa personnalité ou encore d’une recherche constante d’épanouissement personnel et professionnel.

Une fois ces motivations identifiées, vous devez définir des objectifs professionnels clairs et précis. Ces derniers doivent être réalisables et correspondre aux compétences acquises au fil des années. Pour cela, vous devez établir un plan stratégique incluant toutes les étapes à suivre pour y parvenir.

Il peut aussi être utile d’effectuer une enquête sur le marché du travail afin d’avoir une idée précise des secteurs porteurs en termes de société actuelle. Travailler dans ce que l’on aime.

L’analyse des motivations et des objectifs professionnels doit permettre à tout individu souhaitant se reconvertir professionnellement de concrétiser son projet avec succès. Cela demande cependant beaucoup de discipline, mais aussi un bon accompagnement pour ne pas perdre pied face aux difficultés inattendues.

Prévoir un budget et envisager des financements possibles

Se reconvertir professionnellement peut aussi impliquer des coûts non négligeables, il faut prévoir un budget et envisager des financements possibles.

La première étape est de faire une estimation réaliste du coût total de la reconversion. Cela inclut les frais de formation, les éventuels équipements ou matériels nécessaires pour exercer le nouveau métier ainsi que les dépenses courantes pendant la période de transition professionnelle.

Vous devriez envisager différentes options pour financer votre projet. Les aides financières proposées par l’État sont nombreuses : certains travailleurs peuvent bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle des frais liés au cursus qu’ils souhaitent suivre (par exemple via le CPF qui permet à chaque salarié disposant d’un compte personnel formation d’acquérir des compétences), tandis que d’autres dispositifs existent comme les contrats aidés qui facilitent l’accès aux formations qualifiantes.

Il est possible aussi de se tourner vers sa banque pour un prêt à taux avantageux ou encore solliciter auprès d’autres organismes susceptibles tels que Pôle emploi ou les associations spécialisées dans la reconversion professionnelle. Si vous êtes en mesure de cumuler avec votre ancien emploi et vos formations actuelles, cela pourrait être une excellente option pour ne pas subir trop d’impact sur vos finances.

Il faut, pour le financement retenu, surtout celui faisant recours à une dette quelconque, se rapprocher d’un conseiller financier ou d’un spécialiste en la matière pour évaluer les risques et opportunités liés à chaque option envisagée.

Une reconversion professionnelle réussie nécessite une étude minutieuse du budget alloué aux différentes dépenses. Les nombreuses aides publiques existantes ainsi que les dispositifs mis en place par les banques peuvent être très utiles pour financer son projet de transition professionnelle.