QCM : un precieux outil d’evaluation

L’évaluation est une étape indispensable lors d’une formation, en ligne comme en présentiel. Si une évaluation finale permet de valider le niveau des apprenants, il est aussi conseillé de procéder à des examens réguliers, et différents formats existent pour les réaliser. On trouve parmi ceux-là l’incontournable QCM. Peut-être avez-vous d’ailleurs été amené à en remplir un au cours de vos études ou formations professionnelles. Comment bien concevoir son QCM et quels en sont les avantages ?

La conception du QCM

Sachez qu’il existe plusieurs outils pour créer un qcm pertinent, quel que soit le domaine de votre formation. Bien évidemment, la première étape va être de déterminer le sujet principal de ce questionnaire à choix multiples. Si vous dispensez une formation en webmarketing par exemple, vous pourrez choisir de créer un quizz sur la thématique des réseaux sociaux. Un questionnaire « ciblé » se prête parfaitement à une évaluation au cours de la formation. Cela permet à vos apprenants d’identifier les sujets bien acquis, et ceux à retravailler.

A lire également : Choisissez un centre de formation pour l'alternance !

Une fois le sujet déterminé, place aux questions. Libre à vous de proposer une seule réponse valide pour chacune d’entre elles ou la possibilité d’avoir plusieurs bonnes réponses. Un QCM compte en général 3 à 6 réponses possibles. Le nombre de questions est libre lui aussi, mais vous devrez adapter le temps octroyé aux apprenants selon celui-ci. On estime qu’il faut en moyenne 40 minutes pour répondre à un QCM de 20 questions. Cependant, pour un QCM numérique, vous pourrez ne pas imposer de temps aux candidats.

Libre également à vous de corser le QCM en comptant une réponse fausse comme une pénalité (ex : 1 point gagné par bonne réponse et 1 point perdu par mauvaise réponse). Cela permet d’éviter les réponses « au hasard » qui pourraient fausser l’évaluation des apprenants ayant joué de chance au moment de choisir une réponse.

A lire également : Quels sont les moyens pour financer sa formation à distance ?

Avantages de ce format d’évaluation

Le QCM représente un excellent moyen d’évaluer des apprenants et reste l’un des outils les plus utilisés en la matière. Le test d’aptitude en japonais (JLPT) utilise par exemple cette méthode d’évaluation. En effet, un bon QCM permet de jauger le niveau d’un candidat selon le % de bonnes réponses. Les résultats sont rapides à interpréter, d’autant plus si le quizz se fait au format dématérialisé. Un gain de temps précieux pour apprenants et enseignants qui peuvent donc se focaliser sur les cours ou la formation. 

Le passage au numérique assure par ailleurs une meilleure traçabilité et réduit drastiquement le risque d’erreurs ou celui de perdre une copie par exemple. Un bon QCM en ligne, créé avec un outil performant, pourra par ailleurs être intégré à une plateforme d’apprentissage en ligne comme Moodle qui est très utilisé par de nombreuses universités et organismes de formation.

La correction du QCM est elle aussi très simple : il vous suffit d’avoir prévu en amont d’indiquer la ou les bonnes réponses aux questions proposées. L’apprenant peut ainsi prendre facilement connaissance de celles-ci. Enfin, contrairement à, par exemple, une dissertation, un QCM reste un moyen totalement objectif d’évaluer un candidat.