Faire la différence grâce aux softs skills

Se démarquer positivement pendant un entretien d’embauche est l’objectif de tout chercheur d’emploi. Pour y parvenir, en plus des diplômes, plusieurs méthodes sont employées notamment, la présentation d’un CV original, le choix des vêtements et le contrôle de tous les détails pouvant influer sur le choix des recruteurs. Cependant, dans un contexte où chaque candidat est capable de miser sur ces mêmes points, la meilleure façon de faire la différence consiste à mettre en avant ses softs skills. Quelles sont les softs skills les plus utiles en entreprise, comment les acquérir, les développer et les déployer ? On en parle ici.

Identifier ses softs skills pour se démarquer sur le marché de l’emploi

À l’opposé des hards skills qui englobent l’essentiel des compétences techniques acquises au cours de son parcours scolaire, les softs skills autrement appelées compétences douces sont plutôt subtils. En effet, elles sont rarement prises en compte et enseignées à l’école. Elles rassemblent des compétences telles que ;

A voir aussi : Salaire formateur AFPA : découvrez les rémunérations en 2023

  • La résilience ;
  • La créativité ;
  • L’empathie ;
  • La capacité d’adaptation ;
  • L’intelligence émotionnelle ;
  • La bonne gestion du temps…

Alors que l’importance du développement des softs skills semble être sous-estimée dans les cursus scolaires et universitaires ordinaires, elles sont davantage recherchées par les recruteurs, car elles facilitent à bien des égards, la vie en entreprise.

Faire un travail personnel pour développer ses softs skills

Contrairement aux avis reçus, les softs skills ne sont pas innées. Même chez les personnes ayant une prédisposition naturelle à l’usage de certaines qualités telles que la communication et l’empathie, il est nécessaire d’effectuer un travail préalable afin d’améliorer ces qualités et surtout de mieux s’en servir.

A lire également : Technicien en radioprotection : fiche métier

Dans une société de plus en plus automatisée et robotisée, les softs skills sont en effet des qualités comportementales qui vous rendent compétitif sur le marché de l’emploi. Ainsi, il vaut mieux mettre toutes les chances de son côté en développant des softs skills utiles à son secteur d’activité. Pour ce faire, il convient d’identifier les qualités que vos proches vous reconnaissent et qui peuvent être mises à contribution dans votre quête d’emploi ou dans votre vie professionnelle. Vous pouvez notamment être connu dans votre groupe d’amis ou dans votre famille comme une personne ponctuelle, une personne conciliante, une personne résiliente ou un bon orateur.

Une fois vos qualités identifiées, il est recommandé d’avoir un bon état d’esprit, d’être ouvert afin d’apprendre des autres pour mieux aiguiser vos acquis. Pour atteindre vos objectifs, la lecture, le bénévolat et le cumul d’expérience seront vos meilleurs alliés.

Se faire accompagner par des professionnels pour développer et déployer efficacement ses softs skills

Comme pour l’apprentissage de chaque discipline, le choix d’une bonne pédagogie est de mise dans le développement des softs skills. Pour ce faire, il convient de bien choisir son école de formation en softs skills. Heureusement, dans des écoles telles que NOSCHOOL, un réel accompagnement est proposé aux étudiants afin d’aiguiser et de mettre en valeur leurs softs skills sur le marché du travail. Différents modules y sont spécialement conçus, mettant ainsi en valeur, près de 30 qualités douces pouvant être un atout en entreprise. Au rang de celles-ci se trouvent les modules sur la négociation, la confiance en soi, la gestion du stress, la visualisation, l’esprit d’équipe, l’audace et la curiosité. Ces formations sont disponibles en continu ainsi qu’en alternance, permettant ainsi à tout inscrit d’en profiter.