Facteur : zoom sur ce métier

Le facteur est ce monsieur souvent vêtu d’une tenue bleue qui distribue les courriers. Avant la distribution, il se charge du tri et de la préparation de ces courriers et des colis. Il travaille dans un périmètre donné et pour mener à bien sa mission, il peut être à pied, à vélo ou en camionnette. La Poste en particulier emploie plus de 90 000 facteurs. Ce métier vous intéresse-t-il ? On vous dit tout dans cet article.

A lire en complément : La certification pour travailler dans l’immobilier

Etudes et formations

Pour exercer ce métier, la plupart des recruteurs n’exigent pas un diplôme ou un certificat en particulier. Cependant, ils vont demander aux candidats un CAP ou un BEP pour évaluer leur niveau d’études et leurs compétences professionnelles. Ils passeront également un entretien pour voir leurs qualités.

Une fois recrutés, le recruteur peut proposer une formation en interne pour apprendre tous les secrets du métier. Le Groupe La Poste propose par exemple des formations en alternance à ses employés. Vous pourrez retrouver ici quelques-unes de ces formations.

A voir aussi : Comment devenir technicien fibre optique en auto-entrepreneur ?

Les missions du facteur

Vous le saviez sûrement : le facteur se charge de la distribution des courriers. Cependant, ce n’est qu’une facette de ce métier. Il faut d’abord que vous sachiez que pour sa mission, le facteur peut être à pied, en camionnette ou à vélo, ce qui fait que le métier est plus ou moins physique. Avant de partir pour sa tournée aussi, c’est lui qui trie et prépare ces courriers et ces colis. Aujourd’hui, le facteur dispose d’une tablette tactile pour faciliter son travail, notamment pour les signatures électroniques.

Certains facteurs peuvent être uniquement chargés de la distribution de paquets et de colis postaux. Il y a aussi qui font en plus de la distribution du courrier du recueil de fournitures de bureau recyclables, de l’aide à la télédéclaration ou encore de l’assistance pour les personnes âgées. À la livraison du paquet, aussi, le facteur joue un peu le commercial en proposant les services et produits propres à sa structure.

Salaire et évolution de carrière

Le salaire d’un facteur débutant est équivalent au SMIC. Au fil des années, il peut espérer une augmentation pour atteindre les 2100 euros bruts par mois hors primes. Rassurez-vous : vous n’allez pas être facteur toute votre vie. Avec l’expérience, vous pouvez espérer être chef d’équipe de facteurs ou même accéder à un autre poste dans le secteur de la distribution et du traitement du courrier.

Les qualités indispensables pour être facteur

Être facteur est un métier passionnant, mais il nécessite certainement des traits de personnalité particuliers. Pour réussir en tant que facteur, vous devez être discipliné et organisé. Vous devrez aussi faire preuve de résilience, car chaque jour peut apporter son lot d’imprévus dans votre emploi du temps.

La ponctualité est une qualité indispensable pour les facteurs. Effectivement, la distribution du courrier exige le respect strict des horaires établis afin d’éviter tout retard fâcheux chez les destinataires.

Les qualités relationnelles sont aussi importantes pour réussir en tant que facteur. Les facteurs sont souvent à l’avant-garde lorsqu’il s’agit de répondre aux préoccupations locales ou même nationales sur des sujets tels que la sécurité publique et l’environnement.

Le contact avec le public doit rester cordial et agréable malgré les conditions météorologiques défavorables ou encore face à un problème rencontré lors d’une livraison qui n’est pas toujours bien perçu par le client.

Un bon sens de l’orientation combiné à une excellente condition physique seront aussi deux atouts indispensables pour exceller dans ce domaine. Le travail consiste souvent à parcourir plusieurs kilomètres chaque jour, quelles que soient les conditions climatiques extérieures : neige, pluie battante ou forte chaleur !

Les défis actuels du métier et les perspectives d’avenir

Le métier de facteur a connu des changements significatifs ces dernières années. Avec l’avènement du numérique, le volume de courrier papier envoyé par les particuliers s’est considérablement réduit, tandis que le commerce en ligne connaît un développement exponentiel. Cela signifie que les postiers ont dû s’adapter et ajouter à leur mission première la livraison de colis chez les particuliers.

Les défis actuels pour les facteurs sont nombreux. Effectivement, avec l’essor du e-commerce, ils doivent faire face à une augmentation importante du nombre de colis à livrer. Les livreurs doivent donc organiser leur tournée efficacement pour répondre aux besoins des clients tout en respectant leurs contraintes horaires.

Concernant la distribution traditionnelle de courrier postal, il faut noter que le taux d’absentéisme est aussi un défi majeur pour la profession. Il arrive souvent qu’un destinataire ne soit pas présent lorsqu’un facteur essaie de déposer un avis de passage ou un recommandé dans sa boîte aux lettres.

Côté perspectives d’avenir, on peut souligner l’évolution constante vers une société toujours plus connectée qui pourrait être source d’une diminution continue du volume global du courrier postal mais aussi son adaptation vers une économie verte avec notamment des véhicules électriques ou hydrauliques.

La fonctionnalité ‘click and collect’ en est un exemple concret. Elle permet aux clients de commander en ligne et de retirer leur commande directement en magasin, évitant ainsi un transport par voie postale.