Informez-vous sur le nouveau métier

Quels métiers vont recruter en 2020 ?

En dépit des idées préconçues et des préjugés, le marché de l’emploi est dynamique en France. Il suffit de bien choisir les secteurs qui recrutent! A l’horizon 2022, près de 800 000 emplois seront disponibles, chaque année. Quels sont les secteurs qui recrutent ? Comment bien se positionner ?

Lire également : Quel bilan peut-on s'attendre pour l'emploi intérim en 2019 ?

Les cadres ont la côte !

Enseignement, services, informatique, commerce : plusieurs secteurs recrutent des personnes très qualifiées. Entre départs à la retraite et recherche de compétences spécifiques, les besoins s’accentuent dans le public comme dans le privé. N’hésitez pas à valoriser vos acquis, à entreprendre des formations complémentaires si besoin pour monter en qualification. Les recrutements concernent également les emplois qualifiés de l’industrie.

Le marché des emplois peu qualifiés offre des ouvertures dans certains secteurs

Parmi les métiers qui recrutent le plus, certains n’exigent que peu de qualifications. C’est le cas pour les agents d’entretien (très concernés par les départs à la retraite). Les aides à domicile sont également très recherchés à cause, notamment, du vieillissement de la population. Ce constat démographique conduit aussi au recrutement de nombreux aides-soignants. Concernant ces emplois peu qualifiés, l’expérience ou les formations basiques peuvent être des atouts majeurs pour se positionner favorablement.

A lire en complément : Technicien en radioprotection : fiche métier

Le secteur de la famille et de l’aide aux personnes dépendantes en pleine expansion

Le vieillissement de la population n’est pas le seul facteur expliquant l’augmentation du nombre d’emplois à pourvoir dans ce secteur très dynamique. Les familles sont de plus en plus mobiles, les enfants bougent dans le cadre de leur carrière et les aînés doivent être pris en charge. A l’autre bout de la pyramide des âges, le constat est le même : les grands-parents ne sont pas toujours sur place pour s’occuper des petits-enfants et les femmes travaillent de plus en plus. Nombre d’emplois à pourvoir existent dans ce secteur : assistantes maternelles, ménage, aide aux personnes âgées, soins et service à domicile. L’avantage de ce secteur : offrir des possibilités de formation courtes pour être rapidement opérationnel.le.

Le secteur de la santé : des perspectives toujours garanties

Les métiers de la santé ne connaissent pas vraiment le chômage. Les procédures de sélection sont souvent très sévères mais les débouchés professionnels sont garantis. Un grand nombre de créations d’emploi est attendu dans le secteur privé comme à l’hôpital public. Les hôpitaux, cliniques, EHPAD, maisons de retraite, cabinets libéraux déplorent le manque de professionnels à recruter. En fonction de votre formation initiale, des opportunités nombreuses existent pour évoluer ou vous reconvertir vers ce secteur très fiable qui ne connaît pas de crise de l’emploi.

Les métiers de l’informatique et du numérique : une expansion qui se confirme

Le secteur reste en pleine dynamique et ouvre des horizons très favorables pour les plus jeunes notamment. Les personnels qualifiés (niveau bac +2 à bac +5) ont la cote à cause des nombreuses créations d’emplois résultant de la digitalisation de l’économie. De nouveaux métiers émergent (notamment grâce à l’essor du e-commerce) et une veille assidue en la matière permet de valoriser au mieux ses diplômes et compétences. Certaines formations nouvelle génération s’adaptent à ce marché très spécifique.

La restauration et l’hôtellerie : de nombreux postes non pourvus

Ce secteur dans lequel les contraintes sont parfois très astreignantes peine à recruter. Ce pan de l’économie offre de nombreux débouchés et des métiers très variés. Les formations qualifiantes sont diverses et ouvertes à tous les niveaux de formation initiale. Les modalités de formation peuvent s’adapter à toutes les situations et c’est un secteur où l’apprentissage est roi.

Attention aux secteurs en berne

Dans ses choix d’orientation ou de reconversion, il est primordial de bien prendre le pouls du marché de l’emploi. Se diriger vers les métiers qui recrutent revient à s’assurer des débouchés professionnels concrets. Or, certains métiers subissent la crise de plein fouet. C’est le cas des métiers industriels qui, dans l’ensemble, n’ont guère le vent en poupe, surtout pour ce qui concerne les emplois peu qualifiés. Evitez aussi les secteurs pour lesquels la digitalisation et la robotisation mettent à mal les emplois : caissiers, secrétaires administratives… L’agriculture reste aussi un secteur incertain victime de fluctuations nombreuses très dépendantes du domaine d’activité.

Pour une insertion réussie sur le marché de l’emploi, il faut savoir s’adapter aux évolutions du monde et de la société. Une certaine mobilité est souvent requise pour s’épanouir dans les secteurs qui recrutent !