chomage usa

Hausse record du nombre de demandeurs d’emploi aux Etats-Unis

Lenombre de nouvelles demandes de prestations de chômage a encore explosé enÉtats-Unis et reste à des niveaux jamais vus pour la troisième semaine consécutiveavec 6,6 millions de nouveaux inscrits la semaine dernière.

Cettenombre de nouveaux demandeurs de quotas est bien au-dessus des attentes deanalystes, qui a estimé 5 millions de dollars pour la semaine du 29 mars au 4 avril.

A découvrir également : Un site web conçu pour les architectes en recherche d'emploi

C’ est…dans une légère diminution par rapport à la semaine précédente, qui détient encorele record historique de plus de 6,8 millions de nouveaux demandeurs d’emploi ;selon un chiffre révisé à la hausse par le Département du travail.

Danstrois semaines, donc il était 16,7 millions de personnes qui ont rempli unpour un chèque pour la première fois.

A découvrir également : 4 métiers qui recrutent en 2018

LeLes entreprises américaines sont obligées de tirer à tour d’armes,étouffée par la forte baisse des activités liées aux mesures de financementvisant à endiguer la pandémie d’un nouveau coronavirus.

Etgensqui ont perdu leur emploi sont maintenant ajoutés à lales personnes touchées par la Covid-19, en quarantaine ou au chômage technique ;ainsi que les travailleurs indépendants.

Pourquoi ? Pourquoi ?tous ont droit à une allocation pendant cette période de crisechômage, ce qui n’était pas le cas avant la pandémie. Ces mesures d’aidele soutien social a été pris en charge par la loi dans le cadre du plan de soutien étendupour l’économie et ont pour effet de gonfler les chiffres.

AdministrationTrump essaie par tous les moyens de préserver l’emploi et de veiller à ce queles entreprises seront prêtes à redémarrer une fois que les mesures de confinementaffectant la majeure partie de la population du pays sera révoquée.

La Banque centrale multiplie les mesures d’aide

LeLa Banque centrale américaine a annoncé jeudi 9 avril les nouvelles mesures d’aideà l’économie d’environ 2 300 milliards de dollars, dont 600 milliardsdirectement aux moyennes entreprises. C’est çaest en plus de la350 milliards de dollars distribués du vendredi aux entreprises de 500 employésou de ne pas les empêcher de tirer ou de les encourager à résumersans attendre le rétablissement.

Àdeuxième tranche de 250 milliards est en négociation entre le Congrès et l’administrationTrump et pourrait être adopté cette semaine.

LIRE>>> Coronavirus : Vers une baisse sans précédent du commerce mondial cette année

Pourà l’heure actuelle, les files d’attente sont bien en avance sur les agences de placement de lapays. À Miami, en Floride, des centaines de personnes ont dû attendreheures pour être en mesure de compiler un fichier papier après l’effondrement du siteInternet dédié, étouffé par la masse des demandes.

toutefois,les effets négatifs de cette crise pourraient être moins durables que ceux dela grande crise financière de 2008, les membres du Comité monétairede la Banque centrale américaine à leur dernière, y compris lele procès-verbal a été publié le mercredi 8 avril.

« La situation actuelle n’est pas directement comparable à la crise financière de la décennie précédente », ont-ils déclaré.

Leéconomistes, cependant, restent pessimistes que l’augmentation du taux dechômage à 4,4% en mars ne pourrait être qu’un prélude à ce qui attendle pays depuis avril.