Cours particuliers nouvelle politique

cours particuliers nouvelle politique

cours particuliersLes cours particuliers ayant pour objectif central la réussite scolaire, l'éducation nationale doit s'y impliquer avec détermination. Elle pourra y trouver sa place et jouer le rôle majeur qui lui revient à travers ses compétences et son expertise propres, qu'elle doit mobiliser en faveur de la réussite du dispositif.

Actions cours particuliers

Afin d'éviter d'être confrontée à un constat d'empilement d'actions de cours particuliers primaire nées d'initiatives locales parfois désordonnées, il lui appartient de promouvoir un mode de pilotage fondé sur le principe de subsidiarité : le niveau central définit un cadrage national fixant des orientations et fournissant des outils à des services académiques qui donnent, à leur tour, les impulsions nécessaires à la réalisation d'actions locales coordonnées.

L'éducation nationale dispose de compétences propres, d'outils et de moyens pour s'investir dans des champs où ses partenaires attendent son concours sur les cours particuliers : le repérage des élèves, la formation des intervenants et la sensibilisation des parents, l'expertise pédagogique et l'évaluation des résultats.

Elèves et cours

Il est difficile d'attirer dans les dispositifs mis en ouvre les élèves qui auraient le plus besoin de cours particuliers. Outre le fait que les familles les plus défavorisées sont parfois très éloignées de toute structure institutionnelle ou associative, il convient de bien prendre conscience que les difficultés scolaires présentent des causes multiples qui peuvent justifier l'intervention d'organismes spécialisés dans l'éducatif, le social, voire le médical.

Il convient donc, tout à la fois, d'identifier individuellement les élèves prioritaires et de définir les contours du territoire pertinent.

Particuliers difficultés

Il est capital de rappeler que les cours particuliers ne constituent pas un mode de traitement spécifique de la grande difficulté scolaire. Ce traitement s'organise à partir de l'action de l'enseignant dans sa classe, poursuivie le cas échéant par l'action du réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED).

Ces élèves ne sauraient, par conséquent, être systématiquement orientés vers des opérations se déroulant en dehors du temps scolaire et qui ne sont pas destinées à se substituer aux missions fondamentales de l'École.

Mesures phares

En revanche, il n'existe a priori aucune raison de les en priver si cela s'avère utile. Il convient même d'examiner tout particulièrement cette éventualité au regard de trois nouvelles mesures importantes :

Les PPRE

Les programmes personnalisés de réussite éducative concernent les élèves de l'école élémentaire et du collège (période de la scolarité obligatoire) qui risquent de ne pas maîtriser les « compétences de base » du cours qui est le leur.

Ils consistent à mettre en ouvre des actions devant conduire à la maîtrise des composantes du socle commun en fin de scolarité obligatoire. Les élèves bénéficiaires sont identifiés par le maître ou les professeurs en fonction des résultats particuliers.

Aussi, la famille doit être systématiquement associée à la démarche. De même, chaque fois que cela est nécessaire et en fonction des possibilités, la prise en charge est complétée par des mesures de cours périscolaires.

Dispositifs cours particuliers

Inscrits dans le plan de cohésion sociale, ils visent à rendre effective l'égalité des chances pour les enfants et adolescents des quartiers défavorisés, en offrant des accompagnements social, culturel et sanitaire particuliers afin d'aider les familles dans leur rôle éducatif.

Il est évident que certaines de ces actions relèvent des cours particuliers et leur mise en service ne saurait souffrir plus de retard.

La nouvelle politique relative à l'éducation prioritaire, centrée sur l'égalité des chances, prévoit, dans les écoles des secteurs de collèges classés « ambition - réussite », de faire bénéficier tous les élèves de CE2, CM1 et CM2, d'un accompagnement en dehors des heures de classe, destiné à favoriser leur réussite scolaire.

Il n'est cependant pas concevable de les laisser assumer seuls une responsabilité pour laquelle ils ne sont pas complètement outillés. L'administration centrale doit donc les aider et il apparaît de façon incontestée que les enseignants sont les mieux placés pour identifier les élèves électivement bénéficiaires des actions proposées sur les cours particuliers.

soutien scolaire
soutien scolaire
soutien scolaire rss
soutien scolaire • • Doc soutien scolaire
cours particuliers
cours particulierscours particuliers rss
cours particuliersDoc cours particuliers

soutien scolaire

www.mcd-formation-langue.com

PRIMAIREAide aux devoirsCours particuliersCOLLEGEAide aux devoirsCours particuliersSoutien scolaire & méthodologieLYCEECours particuliersSoutien scolaire & méthodologieStages de préparation aux examensSUPERIEURCours particuliersStages de préparation aux examensATELIERS ARTISTIQUESCours de dessinCours de musique et chantSoutien Adom près de chez vous

 » Charte qualité + » Nos professeurs » Témoignages » Recommander

Recrutement de professeurs de soutien scolaire

Soutien-adom est présent à
  • Paris & IdF
  • Lyon & Courly
  • Bordeaux
  • Grenoble
  • Lille
  • Marseille
  • Montpellier
  • Nantes
  • Nice
  • Rennes
  • Saint-Etienne
  • Strasbourg
soutien scolaire
soutien scolaire
Soutien scolaireCours particuliersArticles Mentions légales